Vous êtes ici :   Parent, proche >> Vous cherchez des aides concrètes  

Vous cherchez une prise en charge adaptée et des aides concrètes aux besoins de votre enfant

Différents types de prises en charge existent, en fonction des besoins d’une personne en situation de handicap et de ses proches : soins, rééducations et thérapies, aide précoce et accompagnement, accueil du tout petit, scolarité, travail ou occupation de jour, hébergement et logement, loisirs et répit.

Pour obtenir toutes informations utiles et actualisées sur ces services mis à votre disposition (en dehors des aspects strictement médicaux), n’hésitez pas à solliciter les administrations compétentes, selon la région où vous êtes domicilié : l’AWIPH en région wallonne, PHARE à Bruxelles, DPB en communauté germanophone et le VAPH en communauté flamande (Bruxelles et Flandre).

(voir coordonnées en bas de page)

Soins, rééducations et thérapies

Selon la déficience, des professionnels spécialisés peuvent apporter un suivi, des soins et des prises en charge à visée thérapeutique :

Où s’adresser ?

Aux hôpitaux, centres de référence (liés à la déficience), centres de rééducation fonctionnelle (CRF), associations de paramédicaux, cabinets privés, les services de soins à domicile, … Si vous fréquentez une consultation de nourrissions de l’ONE ou si votre enfant fréquente un milieu d’accueil n’hésitez pas à parler des soucis médicaux et à demander des conseils, des bonnes adresses.

Aide précoce et accompagnement

Les services d’aide précoce ou d’accompagnement agréés interviennent auprès des enfants, des adolescents ou des adultes, et de leur famille. Ils peuvent être spécialisés pour une déficience ou polyvalents. Ils assurent un accompagnement (soutien, conseils, stimulation, …) et non une thérapie. Leurs équipes sont pluridisciplinaires (psychologues, psychomotriciens, pédiatres, orthophonistes, assistants sociaux, logopèdes, kinésithérapeutes…). Ils peuvent intervenir dans les différents milieux que fréquente l’enfant.

Où vous adresser ?

Selon la région dans laquelle vous habitez, ces services ont des appellations et des spécificités différentes :

  • En Région Wallonne, il y a les services d’aide précoce (0 à 8 ans), les Services d’Aide à l’Intégration (6 ans à 18 ans) et les Services d’Accompagnement (à partir de 18 ans). Quelques uns sont spécifiques à un type de handicap, les autres sont « généralistes ». Contacter l’AWIPH pour obtenir les coordonnées de ces services.
  • En Région Bruxelloise, ces services sont regroupés sous le label « Services d’accompagnement », agréés pour une ou plusieurs tranches d’âge et pour un ou plusieurs handicaps. Contacter PHARE (Cocof) pour obtenir les coordonnées de ces services.
  • En Région Flamande, contacter le VAPH
  • En Région Germanophone, contacter le DPB

Accueil du tout petit

Il existe des crèches spécialisées ou mixtes (pour enfants avec ou sans déficience), mais de nombreux jeunes enfants avec déficience peuvent également trouver leur place dans les milieux d’accueil ordinaires. Certains types de soutien au milieu d’accueil peuvent être mis en place grâce à des initiatives soutenues par l’ONE (Office de la Naissance et de l’enfance), par l’AWIPH ou par PHARE.

Scolarité

Les enfants et adolescents présentant une déficience peuvent poursuivre leur scolarité en enseignement spécialisé ou en enseignement ordinaire, et il existe des possibilités de passerelles entre ces deux filières. Quelle que soit la formule choisie, l’important est qu’elle soit en adéquation avec les besoins de l’élève et qu’elle le mène vers plus de connaissances, plus d’autonomie et un meilleur épanouissement personnel.

L’enseignement spécialisé est organisé en 8 types, correspondant à 8 catégories de déficiences. L’enseignement est dispensé à des classes assez restreintes et assez homogènes, et est adapté aux besoins des élèves. Certaines écoles collaborent étroitement avec des Centres de Rééducation Fonctionnelle (CRF). Par ailleurs, en Région Bruxelloise, certaines autres écoles collaborent étroitement avec des Centres de Jour pour Enfants Scolarisables (CJES), qui assurent certaines prises en charge thérapeutiques ou rééducatives. Certaines écoles proposent aussi un internat. Le transport scolaire est gratuit, sous certaines conditions, mais les navettes sont parfois très longues. Un passage vers l’enseignement ordinaire peut parfois être envisagé, avec une aide de l’école spécialisée au sein de l’école ordinaire.

L’enseignement ordinaire est une option qui peut tout à fait être envisagée pour un certain nombre d’élèves en situation de handicap. Selon les besoins de chacun, un soutien pédagogique, paramédical ou un accompagnement « d’aide à l’intégration scolaire » peuvent être envisagés. Différents accords de coopération favorisant la scolarité en enseignement ordinaire existent : entre l’enseignement ordinaire et l’enseignement spécialisé, tous deux gérés par la Communauté Française, ou entre la Communauté Française et les Régions, pour ce qui est de l’aide des Services d’Aide à l’Intégration (dépendant de l’AWIPH) ou des Services d’Accompagnement agréés pour la mission d’aide à l’intégration scolaire (dépendant de PHARE). La Région Flamande et la Région Germanophone proposent aussi un soutien à l’intégration scolaire via le VAPH ou le DPB.

Les professionnels http://plateformeannoncehandicap.be/ecrire/?exec=articles_edit&id_article=738qui connaissent bien votre enfant, pourront aussi vous conseiller.

Travail ou occupation de jour

Selon leurs capacités, les adultes en situation de handicap peuvent bénéficier de différentes aides à l’emploi en milieu ordinaire, ou se faire engager dans une ETA (Entreprise de Travail Adapté).

Les Centres de Jour proposent quant à eux des activités pédagogiques pour les personnes les moins autonomes. Pour certaines déficiences, le nombre de places est limité et les listes d’attente sont longues. Ces services sont agréés, selon la région, par l’AWIPH, , le VAPH ou le DPB. En Wallonie, il existe aussi des services d’activités citoyennes qui assurent un soutien dans l’exercice d’activités de volontariat (utiles et valorisantes) dans une association ou un pouvoir public.

Hébergement et logement

Des grosses structures d’hébergement aux petites unités de vie, des formules d’hébergement existent pour toutes les tranches d’âge et pour tous les types de déficience. Mais il faut à nouveau déplorer un manque de places très préoccupant dans certaines régions et pour certains bénéficiaires (particulièrement les adultes relevant de la grande dépendance).
Il existe également des logements accompagnés ou adaptés, qui permettent aux personnes, malgré leur déficience, de vivre chez elles, pendant une période d’apprentissage à l’autonomie ou à long terme. Certains logements sociaux sont accessibles pour les personnes en voiturette, mais les listes d’attente pour ce type de logement sont très longues.
Enfin, l’accueil familial ou le parrainage mettent en contact des personnes en situation de handicap avec des hommes et des femmes prêts à les accueillir au sein de leur famille, tous les jours ou quelques jours par mois ou à les soutenir régulièrement dans leur vie quotidienne.
Ces services sont agréés, selon la région, par l’AWIPH, PHARE, le VAPH ou le DPB

Loisirs

Il n’est pas toujours nécessaire, pour les loisirs, de recourir à des structures spécialisées. Mais les besoins en accessibilité ou en encadrement, ou encore les peurs ou le manque de tolérance sont des données dont il faut bien tenir compte. Enfin, parallèlement à une scolarité ou à emploi en intégration, certaines personnes en situation de handicap aiment aussi se retrouver entre elles et partager des loisirs sans faire d’efforts pour « s’intégrer ». L’important, comme dans tous les domaines, est que l’enfant, l’adolescent ou l’adulte s’épanouisse et aime ce qu’il fait !
L’ONE (pour les enfants jusqu’à 12 ans), la plupart des communes et des mutualités ainsi que d’autres organismes comme Bruxelles-intégration en région bruxelloise soutiennent des formules de loisirs (journées ou séjours) en intégration ou au sein d’organismes destinés aux personnes en situation de handicap.
Certaines associations sont spécialisées dans l’organisation de voyages. Les sports, l’expression artistique et d’autres activités spécifiques peuvent être organisés par des fédérations ou des organismes visant un résultat de haut niveau ou être proposées comme activités de détente, sans viser la performance.

Répit

Par « répit », nous entendons l’accueil d’enfants, d’adolescents ou d’adultes, en situation de handicap, soit en dehors de leur lieu de vie habituel (famille, institution), pour quelques journées par an, en semaine ou en WE, soit au sein du domicile familial pour quelques heures ou plus. Ce type d’accueil permet à la famille de souffler ou à l’institution de trouver un relais très ponctuel. Cet accueil permet en même temps à la personne en situation de handicap de se sentir invitée quelque part et de changer un peu d’horizon. Les coordonnées des organismes reconnus peuvent être demandées auprès de l’AWIPH, de PHARE, du VAPH ou du DPB et aux services d’aide précoce ou d’accompagnement.

Région wallonne :

AWIPH (Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées)
Rue de la Rivelaine, 21 – 6061 Charleroi
0800/160 61
nvert awiph.be
www.awiph.be


 

Région de Bruxelles Capitale :

Phare (COCOF) (Personne Handicapée Autonomie Recherchée)
Rue des Palais, 42 à 1030 Bruxelles
02/800 80 00
info phare.irisnet.be
http://phare.irisnet.be/


 

Communauté germanophone :

DPB (Dienststelle für Personen mit Behinderung)
Vennbahnstraße 4 / 4 à 4780 St. Vith
080/22 91 11
info dpb.be
www.dpb.be

 
montrer les autres témoignages
 

Communauté flamande :

Vlaams Agentschap voor Personen met een Handicap (VAPH) :
Sterrenkundelaan, 28
1210 Brussel
T : 02/225.84.11
F : 02/225.84.05
informatie vaph.be
www.vaph.be


 

L’Office National de l’enfance :

O.N.E.
02/542 15 71
info one.be
www.one.be

Les plus :

Flux RSS Partager sur Facebook Activer l'accès simplifié Notre page Facebook

Contact

ATTENTION :
L’asbl PAH n’est pas un service d’accompagnement.
- Elle effectue un travail d’information et de sensibilisation au travers de ses outils (site, livrets et sensibilisations).
- Elle ne dispense pas d’informations médicales.

Plateforme Annonce Handicap (PAH) asbl c/o AFrAHM
Siège Social  :
av. Albert Giraud 24
1030 Bruxelles
Siège d’exploitation :
212, Chée de la Hulpe
1170 Bruxelles
+32/2/673.27.89.

bureaupah hotmail.com

 

Remarque : Lorsque l’on envoie le formulaire de contact, il y a d’abord une prévisualisation. Celle-ci apparait au-dessus du formulaire et vous devez confirmer l’envoi.

 

Avec le soutien de

AViQ phare Dienststelle für Personen mit Behinderung Région wallonne Fédération Wallonie-Bruxelles COCOF cap48 Mutualités Libres Fondation Lou Inclusion asbl

réalisation Vertige